Qui sommes nous ?

Le Work in Progress Performance est le premier festival entièrement consacré aux films en cours d’écriture. Plusieurs programmes d’auteurs sont présentés dans le cadre de partenariats avec des lieux et des institutions dédiés à l’accompagnement des écritures cinématographiques. Chaque auteur bénéficie d’une carte blanche pour exposer son travail aux publics.

 

LES PRIX DE LA COMPÉTITION WIPP #3

Trois prix sont remis par le jury professionnel :

•Prix Commune Image – long métrage 

Créée en 2010, Commune Image, Fabrique de Cinéma, haut-lieu de la création indépendante, s’est imposée sur le marché du cinéma, de l’audiovisuel et de la réalité virtuelle, avec ses 2.500m2 entièrement dédiés aux activités d’écriture, de réalisation, de fabrication et de diffusion de programmes. Depuis 2010, Commune Image a accompagné plus de 30 longs-métrages primés dans de grands festivals de classe A et notamment au Festival de Cannes.

Cette année 3000€ d’aide à la post-production seront remis par Commune Image.

•Prix CNC Talent – court métrage

Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) s’associe cette année à la 3ème édition du Work In Progress Performance (WIPP), festival de films en cours d’écriture, qui se déroulera du 7 au 9 décembre 2018.

Le CNC remettra à ce titre une bourse de résidence d’écriture CNC/Talent de 3 000 € au lauréat du Prix CNC Talent. Cette bourse permettra à cet auteur d’écrire son prochain court métrage de fiction dans le cadre d’une résidence de son choix en France.

De plus, tous les créateurs primés dans chaque session du festival sont dorénavant éligibles aux aides à la création du Fonds d’aide aux créateurs vidéo sur internet (CNC/Talent).

 Mis en place en octobre 2017, ce fonds d’aide aux créateurs vidéo sur Internet est dédié aux projets d’expression originale française en première diffusion gratuite sur Internet.

Il comporte deux aides sélectives avant réalisation :

·         Une aide à la création, jusqu’à 30 000€, pour les créateurs vidéo ayant au moins 10 000 abonnés ou ayant été primés dans un festival au cours des cinq dernières années

·         Une aide à l’éditorialisation des chaînes, jusqu’à 50 000€, pour les créateurs vidéo ayant 50 000 abonnés ou plus.

Le CNC joue, avec ce fonds, un vrai rôle d’incubateur, en soutenant à la fois des œuvres de tout format et de tout genre et les chaînes des créateurs, à toutes les étapes de leur parcours, particulièrement au moment clef de leur professionnalisation et donc de leur structuration.

 •Prix Agence du court métrage – auteur débutant

L’Agence du court métrage est née en 1983, de la volonté de nombreux professionnels (réalisateurs, producteurs, exploitants, festivals) de promouvoir et de développer la diffusion du court métrage, sur tous les écrans et pour tous les publics.

Elle développe ses missions autour de plusieurs axes :

  • Distribuer
  • Conserver
  • Transmettre le cinéma
  • Accompagner la filière professionnelle

Un remis par le jury étudiant

•Prix du jury étudiant

Composé d’étudiants de L’ESEC (École Supérieure d’Etudes Cinématographiques), du Master professionnel Scénario et écritures audiovisuelles de l’université Paris Nanterre, du Master professionnel Assistant réalisateur à l’Université de Poitiers, de la Licence Cinéma à l’université Paris 1, de l’École de la Cité, et du Master Réalisation et création à l’université Paris 8.

Le programme de la compétition du WIPP #3

Vendredi 7 décembre

15h: Programme 1 = Cinémas 93Les bains de minuit, Jonathan Rochart
Kiss me, la caverne de l’amour, Paula Ortiz Gonima
Retour au Tierquar, Andréa Lejault
Le vélo, Ibrahima Seydi et Robin Aldenfinger

17h: Programme 2 = Atelier scénario de la Fémis
Un été paradisiaque, Talia Lumbroso
Rabia, Marieke Engelhardt
P’tite Frappe, Florence Hugues
On ne meurt plus d’amour, Baptiste Rouget Luchaire
À vrai dire, Julie Albertine Simonney

Samedi 8 décembre

14h : Programme 3 = GREC
Sentient meat, Julia Artamonov
L’arbre du sang, Ivan Castineiras Gallego et Laura Haby
Ce qui vient, Baptiste Bogaert et Noëlle Bastin
Là où repose l’Eden, Andreas Petrakis (et Félix Laville?)
Mado tombe à l’eau, Yuna Alonzo

16h : Programme 4 = Aide à l’écriture de la Région Île de France
NEF (Nous Etions Formidables), Valentine Carette
Le caillou, Joachim Hérissé (et Marion Bulot?)
Renaître des cendres, Corinne Sullivan
La grande peur, Youssef Chebbi
La très très grande évasion, Thomas Rio

Dimanche 9 décembre

14h : Programme 5 = Festival international des scénaristes de Valence
Un jour, notre tour viendra, N’Gouda Prince Ba
Vichy, ville thermale, Bérenger Thouin
Le Varou, Marie Heyse
Tue-moi, papa, Marc Koenig (et David Ghachi?)
Le léopard qu’on a tué trois fois, Sarah Angelini